L'administration et la sélection faite par le célèbre peintre Fernando de Szyszlo et l'Historienne de l'Art Cecilia Bákula ont permis que les textes en Espagnol, Anglais et alternativement en Français nous placent dans le contexte artistique de l'ancien art péruvien. Le spectaculaire travail de muséographie et d'éclairage des 11 salles d'exhibition du musée, font ressortir la beauté de la peinture et de la sculpture de la préhistoire.





SALLE DE L’ARGENTERIE

Le travail d’orfèvrerie a toujours été mis en relation au culte, pour l’usage des êtres supérieurs et des dignitaires. La tradition du travail de l’argent est très ancienne au Pérou et ses origines remontent à 1500 a.C., date assignée par les découvertes faites à Waywaka à Apurímac, dans la zone la plus haute de la cordillère des Andes.

L'argent occupa une place si importante qu’il fut considéré comme étant l'or blanc de l'Amérique. Depuis les temps les plus anciens l’argent avait une grande valeur symbolique et il était associé aux éléments féminins de la nature.