L'administration et la sélection faite par le célèbre peintre Fernando de Szyszlo et l'Historienne de l'Art Cecilia Bákula ont permis que les textes en Espagnol, Anglais et alternativement en Français nous placent dans le contexte artistique de l'ancien art péruvien. Le spectaculaire travail de muséographie et d'éclairage des 11 salles d'exhibition du musée, font ressortir la beauté de la peinture et de la sculpture de la préhistoire.





SALLE DES BOIS

Étant à état naturel et faisant partie du proche environnement de l'homme, le bois avait un intérêt particulier pour les peuples car il n’était pas simplement une ressource rapide à toutes leurs activités.

Loin de limiter l'usage du bois à des applications utilitaires, les hommes du Pérou précolombien le dotèrent de tout leur sens esthétique et lui appliquèrent des formes tout comme leur tradition sculpturale, obtenant ainsi des fins objets remarquables.

Certaines pièces exhibées dans cette salle sont d’extraordinaires exemples de la capacité plastique des anciens artistes; d'autres, nous montrent l’implacable passage du temps et la friabilité du bois en tant que matière première. Cependant, toutes résument un important concept du beau et la sensation selon laquelle la beauté que l'homme imprime aux éléments de la nature, l'enrichit à lui-même, l’homme convertie ces éléments en tant que participants à la tâche créatrice de la divinité.