L'administration et la sélection faite par le célèbre peintre Fernando de Szyszlo et l'Historienne de l'Art Cecilia Bákula ont permis que les textes en Espagnol, Anglais et alternativement en Français nous placent dans le contexte artistique de l'ancien art péruvien. Le spectaculaire travail de muséographie et d'éclairage des 11 salles d'exhibition du musée, font ressortir la beauté de la peinture et de la sculpture de la préhistoire.





SALLE DE L’OR ET DES MÉTAUX

Depuis que l’homme existe l'or a attiré son intérêt et son désir ! Métal malléable et qui ne se corrode pas, l’or fut l'offrande faite à la divinité et une preuve de grande dignité. Les sociétés du Pérou précolombien ont donné le démontre parfaitement et le travail d’orfèvrerie a été toujours réalisé par des artisans préalablement choisis.

Avec la présence espagnole changea la valeur de l’or lui faisant perdre son sens symbolique, son association avec les divinités, les dignitaires et l’élite pour acquérir une valeur de change et se transformer en un métal désiré qui fut associé à richesse matérielle et à un statut.